Le système de gestion scolaire - Edubicle devient School Champion

Décoration des pionniers du monde éducatif ce matin / Mme Henriette Dagri Diabaté : Pourquoi je rends hommage aux bâtisseurs de l’école ivoirienne ?

/Files/images/dagri dia.JPG

La Grande chancelière, Mme Henriette Dagri Diabaté, organise à partir de ce vendredi 9 novembre 2012, des journées d’ ‘‘Hommage aux bâtisseurs de l’école ivoirienne’’. Le lancement de cette rencontre a eu lieu hier, au siège de l’Institution à Cocody.

Donnant les raisons qui ont motivé une telle initiative, la Grande chancelière a expliqué que l’école constitue un pilier de la République et le lieu où l’Etat organise l’éducation des citoyens. Tout en étant républicaine, l’école, selon elle, bonifie le travail et le mérite intellectuel. «Il nous a semblé également important en ces temps de sortie d’une période où des maîtres ont pu être agressés par les apprenants, de rappeler que l’Enseignant doit être respecté et honoré. En accomplissant notre part de ce devoir national, nous disons aussi, aux éducateurs : ‘‘soyez dignes du respect qu’on vous doit’’», a déclaré Mme Dagri Diabaté. Avant de relever que cette manifestation est une première en Côte d’Ivoire. Poursuivant, elle a indiqué que les instituteurs, en plus d’avoir contribué à fonder dans l’esprit de chacun de leurs élèves, le savoir et le goût du savoir, ont construit le paysage culturel de base qui soude ensemble les enfants de la Nation ivoirienne et institue la République. Mme Dagri Diabaté a par ailleurs rendu hommage à l’ex-Président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny, pour avoir ouvert la voie des études supérieures à des Ivoiriens. «A sa suite, le Président Alassane Ouattara s’inscrit dans le même effort volontariste. Nous savons comment en tant que Premier ministre de 1990 à 1993, c’est lui qui a ouvert l’université d’Abobo, de Bouaké et les centres universitaires de Daloa et de Korhogo. Revenu aux affaires, il a rénové tous les établissements d’enseignements supérieurs publics, sans oublier les centaines de classes ouvertes, les kits scolaires…Certes, le chemin est encore long et il n’est pas linéaire. Mais, l’espoir est permis», a-t-elle souligné. Elle a salué la présence à cette rencontre des ministres Joachim Bony, Amon Tanoh, Akoto Yao, Ange Barry Battesty. De même que celle de l’Inspecteur Koné Kodjara, de Bakary Tio Touré qui a été son recteur et de Mme Mme Anne Allangba qui a été surveillante à l’internat de Bingerville où elle a fait ses études. «Nous prendrons effectivement quelques mois pour leur permettre de revenir, ici, à la Grande Chancellerie, pour rencontrer d’autres grands témoins, d’autres acteurs des différentes batailles qui ont été menées pour former l’élite ivoirienne, africaniser et ivoiriser les cadres, former les formateurs», a-t-elle déclaré. Plusieurs pionniers de l’école ivoirienne seront donc décorés ce matin par la Grande chancellerie.

Touré Abdoulaye

Publié le vendredi 9 novembre 2012 | L'intelligent d'Abidjan

Source d'information: www.abidjan.net

Nombre de visualisations: 18

Commentaires