Le système de gestion scolaire - Edubicle devient School Champion

Invité du Gepci / Cissé Bacongo rassure enseignants et étudiants

/Files/images/Conference_Bacongo_Campus (22).JPG

«Universités de Côte d’Ivoire : La nouvelle vision du gouvernement», c’est le thème autour duquel s’est tenue à la salle des fêtes de l’hôtel Ivoire, la 7ème tribune du Gepci qui recevait le jeudi 25 Octobre dernier, Cissé Ibrahim Bacongo, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il s’agissait pour les éditeurs de presse de Côte d’Ivoire de donner l’occasion au ministre Bacongo de présenter les nouvelles stratégies pédagogiques et managériales mises en place par le gouvernement pour gérer efficacement les universités après la réouverture solennelle du 03 Septembre dernier. C’est donc accompagné de ses proches collaborateurs, que le conférencier a passé en revue les principales questions auxquelles sont confrontées les Universités publiques de Côte d’Ivoire non sans mettre en évidence, les mesures d’urgence et les mesures de relance prises par le gouvernement. La séance de questions-réponses avec les journalistes a été l’occasion pour le député de Koumassi de répondre à plusieurs préoccupations comme celle en rapport avec les primes de recherche, les arriérés de bourses, etc. Sur ces différents points, le ministre a donné de bonnes nouvelles. La prime de recherche pour les enseignants de grade assistant est passée de 150 000 Fcfa à 800.000 Fcfa. Il a également précisé que même si les temps sont durs, les arriérés de bourses destinés aux étudiants seront payés. Aussi, prétextant que les Universités doivent être gérées comme des entreprises productrices de richesses, le ministre a insisté sur le fait que désormais, les présidents de ces institutions seront nommés conformément à une loi datant de 1995. Si dans l’ensemble, les échanges ont été jugés fructueux et satisfaisants, certaines questions sont restées en suspens. Les nouveaux critères d’attribution de bourses, comme ceux relatifs à l’attribution des chambres n’ont pu être abordés.

Francis Kouamé

Publié le lundi 29 octobre 2012 | Le Democrate

Source d'information: www.abidjan.net

Nombre de visualisations: 11

Commentaires